parking
La fermeture du pont Mathilde, suite à l'accident du 29 octobre dernier, devrait durer plusieurs mois, au risque d’asphyxier les habitants et de paralyser l'activité de nombre d'entreprises sur le territoire...

Des solutions sont, nous dit-on, déjà envisagées par les différentes collectivités responsables des transports et de la circulation... En attendant ces mesures d'urgence, la ville de Mont Saint Aignan aurait elle aussi, tout intérêt à se préoccuper rapidement du sujet : par exemple

  • Pour mettre à disposition des usagers des transports en commun, des parkings relais réglementés et fléchés (notamment place des Coquets ou au centre sportif), cette organisation aurait également le mérite de répondre aux problèmes récurrents du stationnement « sauvage » de la place Colbert ou des rues situées à proximité immédiate de la gare (déjà squattées en permanence depuis la mise en place du stationnement payant à Rouen)...
  • Pour ce faire, la ville pourrait recenser, en partenariat avec l'ensemble des propriétaires de grands parkings situés à proximité des lignes 4 et TEOR, toutes les possibilités de mettre des emplacements à disposition : Université, IUFM, Esitpa, Rouen Business School, Carrefour la Vatine etc.
  • en facilitant les déplacements à vélo à partir de la Gare, en revoyant avec la ville de Rouen l'urgence d'instaurer la circulation en double sens cyclable de la rue verte,
  • en organisant le covoiturage et les pédibus pour emmener les enfants à l'école (notamment rue verte),
  • en promouvant l'utilisation du vélo combiné au TEOR (parc à vélo de la chaufferie)...

D'autres idées existent surement, la ville doit pouvoir les faire émerger, les entendre et les coordonner. Les ressources et la créativité de chacun sont nécessaires, pour faire en sorte que l'urgence de la situation transforme la galère annoncée en opportunité, pour vivre mieux, et pour respirer !